Phylactère

Etagère murale en forme de bulle de BD.

 

Matériaux

  • Tablette en chêne massif latté, 30cm de largeur, 18mm d’épaisseur
  • Tourillons ou dominos
  • Tablette en verre 6mm d’épaisseur
  • Etriers de fixation au mur
  • Colle

Outils à main

  • Ciseau à bois
  • Outils de mesure et de tracé

Outils électroportatifs

  • Perceuse avec gabarit à tourillons, domino ou tourillonneuse
  • Scie circulaire
  • Défonceuse avec fraise droite, à chanfreiner, quart de rond

Finition

  • Vernis transparent

Difficultés techniques

  • Assemblage à angles non droit avec dominos ou tourillons
  • Découpe des pièces à des angles supérieurs à 45°

Conception

C’est un projet d’apparence simple mais qui révèle quelques difficultés techniques lors de sa réalisation.

L’étagère comporte une planche haute, deux planches verticales de part qui font le lien avec l’assemblage inférieur.  Cet assemblage inférieur peut être simplifié en 4 planches principales qui sont « cassées ».  Chaque assemblage se fait en bois de bout avec tourillon ou domino selon la bissectrice de l’angle des planches.

Une bonne explication valant moins qu’un bon dessin, voici un petit aperçu Sketch-up de la réalisation:

Etagère Phylactère

Etagère Phylactère angle initial

Etagère Phylactère angles corrigés

 

Attention: il est essentiel de couper les pièces parfaitement d’équerre et il faut que les angles soient parfaitement réalisés sous peine d’avoir des assemblages qui baillent, ce qui, vous en conviendrez est plutôt inesthétique…  J’ai aussi fait le choix de débiter la tablette de telle manière que le fil du bois est ininterrompu sur le pourtour de la réalisation.

La technique de construction se fait en bois de bout avec des faux tenons.  Cette technique d’assemblage consiste à créer deux mortaises et venir avec un faux tenon faire tenir l’ensemble.

Et les dominos, les lamelles ou les tourillons ne sont que des faux tenons, de forme particulière, certes, mais des faux tenons tout de même.  Leur mise en oeuvre est plus ou moins facilité par la méthode utilisée.

J’ai réalisé un premier prototype avec des tourillons et un gabarit disponible en grande surface de bricolage.  C’est simple, peu cher mais c’est un peu approximatif et la précision de l’assemblage s’en fait ressentir.

J’ai utilisé pour la deuxième version une domino.

 

Réalisation

Une étape préliminaire consiste à consiste à poncer les deux côté de la tablette de chêne puis la suite consiste à débiter les planches à la bonne longueur avec les angles de biseau.  Le débit des pièces composant la flèche (à 40° par rapport à la face) nécessite un gabarit à 45° sur lequel la scie circulaire coupera à 5°.

20130116_203645

Ensuite les mortaises sont fraisées dans chacune des pièces avec, pour les petites pièces, la nécessité d’alterner de part et d’autre les mortaises usinées.

20130116_203737

Les pièces sont ensuite vernies.

L’assemblage commence par le collage de la partie inférieure et le maintien des pièces est compliqué par la forme tarabiscoté de la partie inférieure.

C’est à cette étape qu’une défonce d’une profondeur égale à l’épaisseur de la tablette en verre est réalisée à cheval sur la flèche.  La défonce est équarrie au ciseau à bois.

Ensuite le collage se poursuit avec les côtés et la partie supérieure.

20130130_134857

Il ne reste plus qu’à réaliser la défonce sur le chant arrière des pièces verticales pour y fixer les étriers et de casser les arêtes à la fraise 1/4 de rond…

Bons copeaux!

 

Article T2Woodworks: Phylactère

Publicités

3 réflexions sur “Phylactère

    • Bonjour Niouniou,
      Je vais avoir du mal à poster une photo sur-le-champ mais pour t’expliquer, la scie circulaire ne s’ouvre que d’un angle de 45°. Il fallait trouver un moyen de faire en sorte d’augmenter artificiellement l’angle de découpe. D’où le gabarit, constitué de deux planches de longueur suffisante pour y fixer le rail de la scie plongeante et ouvertes entre elles de 45° comme la couverture d’un livre. Deux planches coupées à 45° sont vissées aux « couverture » du livre, perpendiculairement à l’axe d’ouverture et viennent les maintenir en position. Il suffit donc de maintenir le gabarit à la planche que tu souhaites scier en s’assurant que ta profondeur de passe soit suffisante (plus la scie sera inclinée, plus il te faudra de la profondeur de passe).
      Fais signe s’il reste des zones d’ombre.
      Merci pour ton retour et tous les voeux de succès pour ta reconversion!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s